Partagez | 
 

 LÖWENHIELM Nils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: LÖWENHIELM Nils    Mar 30 Déc - 16:30

Ma vie, mon histoire

Löwenhielm
Nils

Humain
20 ans
Bélier
Masculin
Suédois
Pays de l'Est

Feat. Kurusu Shou, Uta no☆prince-sama♪.
Je suis né il y'a 20 ans, quelque part en suède, ma mère ne m'a jamais vraiment dit ou, et je n'ai jamais posé la question, tout comme je n'ai jamais demandé qui était l'homme que j'aurais appelé père. Ses yeux ce voilaient de tristesse à chaqu'une de ses réponses. Ailleurs, quelque part de plus beau qu'ici. Je n'ai jamais vraiment compris ce que ça voulait dire, mais elle m'assurait qu'un jour je le rejoindrais certainement, mais pas avant de nombreuses années. J'avais alors à peine 5 ans. Il n'y avait que ma mère et moi. Une femme d'une beauté rare, pourtant elle n'était pas noble, ni même riche, ce n'était qu'une femme parmis les autres, trimant jours et nuit pour gagner de quoi survivre dans un pays froid et hostile. Je crois que j'aimais bien cette vie là, je ne m'en souvient pas vraiment, mais en y repensant je n'arrive pas à trouver un seul instant ou mon sourire se soit effacé. Mais si cette vie me convenait, elle ne semblait pas satisfaire ma mère.

Un jour, de retour à la maison, elle rassembla le peu d'affaire que nous possédions avant de nous faire quitter notre maison. C'était la première fois qu'on partait, mais ce que je ne savais pas encore, c'est qu'on ne reviendrait jamais? Un voyage? Je crois que s'en était un. Nous avions marché au moins deux jours avant d'arriver devant ce qui me semblait être un château. Les toits ce perdaient dans les nuages, il était si grand qu'il aurait put contenir une ville entière, du moins c'est l'impression que ce manoir donnait à travers mes yeux d'enfant. C'était la fin du voyage.
Avant de passer les portes, elle m'adressa un sourire tendre et glissa quelques mots à mon oreille. Ce serait notre nouvelle maison. Une maison cent fois plus grande et plus belle que celle que nous avions, pour un enfant comme moi ça ressemblait beaucoup aux contes qu'on nous lisait avant de s'endormir.
Un château, un château avec un Prince. Ici, c'était un roi. Le Maître des lieux était un homme mystérieux. Il était beau, grand, un peu trop peut être, il y'avait quelque chose dans son regard de presque inhumain. Peut être que c'était un noble. Non.. s'en était un. Il avait plus de richesse que je n'en avait jamais vus. Depuis l'instant ou nous avions franchi le seuil de son domaine, nous n'avions plus jamais souffert de la faim ou du froid. Ma mère travaillait pour ce Noble Maître, elle ne m'avait jamais vraiment dit quel était son travail, simplement que cette homme l'avait invité à rejoindre son château car sa beauté l'avait intrigué. A l'époque je ne comprenait pas, mais cette raison me suffisait.

Tout le monde ici était gentil avec moi, pendant 10 ans, on me traita comme un prince! Du moins c'est comme ça que j'imaginais les Princes. On m'apprit à lire, à écrire, et tout un tas de choses sur le monde, sur la vie et sur d'autres sujet plus étranges. Je me rendait utile auprès de qui voulait bien de mon aide. Sujet, domestiques, et même les autres femmes ou compagnons de mon Maîtres, tout le monde semblait apprécier mes sourires et mon aide. Certains étaient plus étranges que d'autres, j'avais cette sensation par moment, je ne savais pas l'expliquer. Ce n'est qu'a mes 15 ans que ma mère entrepris de m'expliquer la vérité. Je n'étais plus un enfant je devais comprendre et savoir. Le monde plus au sud et à travers le continent était toujours en conflit, un conflit d'un autre genre, une rumeur que ma mère avait surprise l'amenait à croire que la situation de notre Maître allait peut être changer. Personne ne savait vraiment, mais il fallait que je saches certaines choses si je voulais survivre.

Vampire? Sorcier.. et autres choses, tout ça était bizarre, mais c'était réel. Je n'en étais pas étonné, au contraire, ça me semblait presque une évidence. Mon maître lui, était un Vampire. Un très vieux vampire, il n'en avait pas du tout l'aire d'ailleur! C'était fascinant. Tout ici semblait un peu plus merveilleux. C'était peut être ironique de parler de merveille pour ces êtres de l'ombres, mais tous ici m'avaient toujours bien traité.
Cinq années s'écoulèrent de nouveau. Je devenais grand, assez grand pour m'occuper de moi même et des autres. Je faisais office de serviteur, ou d'homme de compagnie pour ses ôtes ou ses enfants. J'aimais beaucoup cette vie, j'étais habitué à manger trois fois par jour, dormir dans des draps propres et ne pas avoir froid en me levant le matin. Mais une fois de plus, tout allait changer.

Je n'étais pas supposé savoir ce genre de choses, mais les gens parlent beaucoup en ma présence, je crois que je les rassure un peu avec mes sourire et mon détachement. Les vampires préparaient quelque chose, les plus anciens avaient convenus de s'approprier un territoire. Du moins c'est la rumeur qui ce propageait comme une ombre au couché du soleil. C'est aussi ce qui motiva notre Maître à partir, laisser son château pour regagner le sud du pays. J'aimais les voyages, même s'ils voulaient souvent dire qu'on ne reviendra pas. Ma mère l'accompagnait bien évidemment, ainsi que d'autres suivantes et domestiques. Je ne savais pas trop ou nous allions, je m'en fichais un peu car j'étais bien trop heureux de quitter le château.
Le cinquième soir, nous avions presque atteint les cotes du pays quand un malheur s’abattit sur notre Maître. Cette nuit là, je suis certain d'avoir entendu des combats venant des autres chambres. La résidence ou nous nous étions arrêté pour la nuit était prise d'assaut par je ne sais qui. Des gens en colère visiblement.. Mais je n'avais pas eu le temps de m'en inquiété plus que ça que ma mère avait surgit dans ma chambre pour me faire sortir par la fenêtre. Elle semblait paniqué, j'aurais voulu qu'elle m'explique, mais elle m'ordonna de partir d'ici et de ne pas revenir avant que ces gens ne soient parti.

J'ai obéis, comme toujours. Je suis resté deux heures dans le froid des ruelles à proximité de la résidence, des hommes entraient et sortaient, ils avaient interdit à toute personnes d'approché, aussi, je ne savait pas ce qui s'était passé. Quelques rumeur parmis la foule s'élevaient, n'annonçant rien de bon. Des gens morts? Des arrestations? Je vis quelques visage familiers sortir, menottes aux poignet, les domestiques, presque tout le monde en réalité.. mais pas ma mère. Les autres sont mort. C'est la seule chose que j'avais réussis à entendre de la ou j'étais. Ils avaient tué le Vampire, et les résistants. C'est surement ça qu'ils appelaient "Traqueurs" au château. Des gens qui chassent d'autres gens, j'avais du mal à saisir l’intérêt de la chose...
Mais beaucoup de choses m’échappaient à vrais dire.. Et maintenant? qu'est ce que j'allais faire? J'étais marqué, le Maître à la demande de ma mère, avait prit soin de me marqué d'un signe au cas ou quelque chose arriverait.. que je me perde, qu'on m'abandonne.. j'en sais rien.. un signe qui pourrait me ramener au château, inscrit dans ma nuque, le symbole de sa maison... mais je crois que personne ne comprendrait sa signification, et que les rares personnes capable de me retrouver vont rapidement connaitre le même sort que leurs père.

J'étais seul pour la première fois, loin de la maison, à vrais dire je ne savais même pas ou elle ce trouvait.. Ni même ou j'étais.. c'est donc seul qu'il fallait que je prenne une décision... je n'avais jamais fait ça.. mes instinct avaient choisi pour moi.
Rejoindre les grandes villes. C'est toujours ce qu'on m'avait dit, plus de monde, plus de chance de survivre. Bouger, sourire, survivre. Si j'étais gentil quelqu'un finirait bien par m'aider non?
Je ne sais pas depuis combien de temps je suis seul, peut être des jours, ou des mois, j'aurais put me laisser abattre, mais j'ai choisi de continuer vers là ou la vie m’amènera, j'espère juste que c'est un endroit merveilleux, et un peu plus beau qu'ici.

Métier : Homme à tout faire, homme de compagnie, serviteur. Actuellement sans emplois et sdf.
Affiliation : Sa fidélité allait à son Maître, donc un Vampire.

Ambitions & Réflexion

Taille : 1m67
Corpulence : Fin, voir maigrichon. On pourrait le casser en appuyant un peu trop fort dessus, on lui accrocherait bien une pancarte avec écrit "Attention fragile".
Cheveux : Blond comme les blés.
Yeux : Bleu comme des saphirs.
Signe(s) Distinctif(s) : Oreilles percées et un tatouage dans la nuque d'environs cinq centimètres. Il représente une croix ankh vampire
Style Vestimentaire : De la couleur, des motifs, des accessoires inutiles (qu'il crée parfois lui même avec ce qu'il trouve), des barrettes. Plein de barrettes des toutes les couleurs. Il est un peu trop voyant à vrais dire. Il a du mal à rester discret et ne semble pas vraiment savoir accorder ses vêtements, on dirait même qu'il les a fait dans des vieux rideaux fantaisie... Mais ça semble lui convenir.. Ou alors c'est simplement que personne lui a dit qu'il avait l'air ridicule comme ça.


Nils est un petit bout de bonheur. Nils c'est un peu comme une tasse de chocolat après une balade sous la neige. Ça donne le sourire, c'est chaud, sucrée et ça réchauffe un peu à l'intérieur. Il sourit tout le temps, à croire que son visage ne sait pas prendre une autre expression. Avec ses grands yeux bleu, il a l'air un peu idiot sur les bords. Mais ce n'est pas qu'une impression. On a du mal à le prendre au sérieux, mais faut dire qu'on lui demande rarement son avis, parce que Nils préfère que les autres décident pour lui et de toute façon, il a jamais rien d'intelligent à dire. Un peu soumis c'est vrai, mais il est comme ça, il a besoin qu'on le guide, qu'on lui dise quoi faire.. c'est limite s'il sait respirer tout seul.

Et puis Nils il est serviable, il est dévoué aussi. Il aime tellement rendre service qu'on peut lui demander n'importe quoi, tans que c'est pour faire plaisir à quelqu'un, ça lui fait plaisir aussi. Nils ne supporte pas les gens triste, d'ailleurs, il l'est rarement lui même.. Enfin.. rarement pour les choses sérieuses.. le plus grand drame de sa vie serait peut être de ne pas trouver ses barrettes en ce coiffant le matin. Ça fait de lui quelqu'un d'agréable, et puis il obéit bien, alors si on en a marre de l'entendre parler, encore et encore (parce que c'est une pipette, à croire qu'il est pas capable de penser à voix basse..), on lui demande de se taire, et il n'ouvrira plus la bouche, mais gardera son sourire.

Il n'a pas peur des gens, il n'a pas non plus l'air d'être doté du gène de la méfiance ou de la méchanceté. Il sait ce que ça veux dire mais il a jamais vraiment compris le principe. Même en tapant dessus il arrivera à se dire que la personne est simplement triste ou en colère. Alors il subit en silence et en sourire. Mais qui serait méchant avec lui de toute manière? Il est bien trop naïf et gentil pour que cruauté et sadisme soient d'un quelconque amusement.

Parfois, on ce demande même s'il comprend ce qui ce passe autour de lui. La vérité c'est que non. Il comprend pas. A croire qu'il est toujours un peu à l'ouest ou sous l'effet de deux trois truc pas très légaux. Mais non, il est comme ça au naturel, peut être que ses neurones ont grillé quand il était encore petit.. ou qu'il en a jamais eu beaucoup... Même avec l'horreur sous le nez, il aura du mal à paniquer, pourtant il est peureux, mais lui ce qui lui fait peur c'est le croquemitaine ou bien les insectes avec un peu trop de pattes.. Les fous dangereux au regard lubrique et désaxé ne lui paraissent pas un seul instant effrayant... On ce demande vraiment comment il fait pour survivre par moments..

Bref. Nils, Il est adorable, il est mignon, il demande qu'à vous aimer, alors aimez le, il vous le rendra bien.


Revenir en haut Aller en bas
 
LÖWENHIELM Nils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nils Relationships || You like Swedish boys ?
» Tim Mondshmetterling / Nils Sullivan
» [Elève - Armée de Dumbledore] Nils Maxwell (Jeremy Sumpter/Négociable) ~ 5 ème année Poufsouffle
» Grunt - Reda Nils
» Instagram ▬ Joach Nils Källström

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omenirea Nemuritori ::  :: Archives-
Sauter vers: