Partagez | 
 

 VANHELSY Aizen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: VANHELSY Aizen   Lun 8 Déc - 18:57

Ma vie, mon histoire

VanHelsy Aizen
Vampire
75 ans
Lion
Homme
Nationalité Anglaise
Origine Japonaise
Nomade, même s'il reste souvent dans les pays Scandinaves.

Feat. Rokudo Mukuro, KHR.

Je regardais la neige d'un air vide, se demandant si tout ceci n'est qu'un très long et douloureux cauchemar ou simplement la réalité...
Du haut de mes 25 ans, je me trouvais à des milliers de kilomètres de mon pays natal, dans un endroit inconnu, hostile et froid. Et surtout, j'avais la sale impression d'avoir changé de corps. Impression qui durait maintenant depuis plus de deux mois, depuis cet événement. Cet événement qui m'avais transformé de sous-chef Yakuza presque heureux et menant une vie pas encore trop chaotique en simple.... monstre.
Les affaires de mon clan grandissaient et même si le Japon était encore très peu ouvert aux étrangers, mon chef avait réussi à faire affaire avec des Anglais.  On m'avais donc envoyé en Angleterre pour une affaire de drogue.
Ô combien j'aurais mieux fait de ne jamais prendre le train et le bateau, ni traverser tous ces pays et supporter un voyage de plusieurs jours...J'aurais du rester au Japon et ne jamais faire cette rencontre qui changea ma vie du tout au tout.

En effet, une fois arrivé en Angleterre, j'avais bien rencontré la mafia à qui j'avais affaire et tout c'était bien passé. Ce n'était pas la première fois que je sortais de mon pays, j'étais déjà allé en Chine et en Inde et c'est pour cela qu'on m'avait choisi pour cette affaire-là. Mais je n'étais jamais parti aussi loin que l'Europe de l'Ouest, je ne connaissais pas les coutumes de ce pays, ni sa langue... Pourtant j'avais réussi à me débrouiller avec l'aide de traducteurs et la transaction avait été signée. Il avait été prévu que je reste plusieurs semaines dans le pays avant de revenir, pour s'assurer que tout aller bien.
Un des hommes de la mafia anglaise nommé Karl  parlait japonais et restait donc souvent avec moi pour s'assurer que je puisse communiquer. C'était un homme grand blond avait un regard très doux et un humour parfait. Il était vraiment très aimable avec moi et avec son aide, j'appris à connaître Londres et ses alentours, à comprendre comment vivait son peuple et à comprendre leur langue. Karl m'apprenait l'anglais avec une facilité étonnante et au fil des jours, on devint amis sans vraiment sans rendre compte...

Londres n'était pas plus sécurisée que les rues des villes japonaises, et on retrouvait des cadavres quotidiennement. Karl et moi n'étions pas vraiment rassurés, tout comme le reste de la population...
Un jour comme un autre, il me proposa d'aller boire un verre dans le centre-ville.
-Je veux bien venir avec moi, mais ne rentrons pas trop tard d'accord ? Les rues m'ont l'air dangereuses la nuit en ce moment."
Mon collègue avait acquiescé en grimaçant et m'avait conduit dans un petit bar en centre-ville.
Nous avions parlé de tout et de rien et finalement la conversation était revenue sur  les carnages qui avaient lieu depuis quelques jours. Je lui avouais en frissonnant que je n'aimais pas du tout ce genre de choses et que les gens qui avaient fait cela étaient des vrais monstres !
-"Aurais tu peur du sang Aizen ?" m'avait-il répondit sur un ton décontracté et un sourire taquin.
-"Je... n'en n'aurais pas l'intérêt avec mon métier ! Je n'aime juste pas la façon dont sont traités ses corps démembrés et décapités... C'est horrible de manquer de respect à un âme défunte à ce point là... Si j'étais policier j'aurais déjà trouvé les coupables et je les aurais menés en enfer !" continuais-je en m'emportant beaucoup plus que prévu.
Un peu gêné par ma propre réaction, je baissais les yeux et prétendais d'aller aux toilettes pour me passer de l'eau froide sur le visage.
Quad je revins, Karl me répondit que c'était pas grave et qu'il comprenait tout à fait mes pensées.
-"Aha... Tu ferais un très bon inspecteur je suis sûr !" rajouta-t-il en rigolant.
Je souris à sa stupide blague et finissais mon verre de vin d'une seule traite.
Et c'est à ce moment là que ma vie a basculée.

J'avais d'abord trouvé le goût du liquide rouge très étrange et beaucoup trop fort, puis j'avais vu le monde devenir flou et s'écrouler autour de moi.
"-De... la drogue ?" avais-je pensé en m'écroulant par terre.
La dernière vision que j'eu de ce monde en tant qu'humain fut celle de Karl, le visage déformé par la malice et un sourire carnassier aux lèvres.
-"Puisque tu détestes tant les vampires... Pourquoi ne pas en devenir un ? Savoure bien la boisson que je viens de te donner..."
Sa voix résonnait dans ma tête et me déchirait les tympans... Vampires ? Avait-il bien dit vampire ?

Quand je rouvris les yeux, ce fut pour voir un magnifique plafond noir et pour constaté que j'avais mal de partout. Chaque parcelle de mon corps était en train de brûler de l'intérieur, tous mes muscles étaient aussi lourds que du béton, ma gorge était extrêmement sèche et... j'avais soif. Très soif.

-"Bienvenue..."

Je tournais la tête avec une lenteur effroyable et avec tant de douleur que j'eu l'impression qu'on me l'arrachait, pour découvrir un Karl un peu différent que d'habitude... Il avait des yeux rouges sang, un visage terrifiant et des...canines dans la bouche. Je ne voyais pas très bien le reste car tout était dans l'ombre. Quand j'essayais par un ultime effort de soulever mon corps mourant pour voir quelle était toute cette mascarade, je constatais que j'étais attaché avec des sangles en cuir et que même si j'aurais eu la force de bouger, je n'aurais pas pu.
-"Qu'est ce que..." Ma voix venait de se réveiller et parler me brûlait la gorge.
-"Garde tes forces pour plus tard gamin ! Dis moi... Tu n'as pas soif ? Je vais te donner à boire... Mais d'abord il faut que tu saches une chose."
A ce moment, il m'avait calmement révélé son histoire à lui et ce qu'il était vraiment, ce que j'étais devenu. Je m'étais senti trahi et ne  l'avais pas cru jusqu'au moment ou il s'était volontairement blessé sous mes yeux ébahis. La chair en sang s'était rapidement refermée d'elle même et je fus enfin convaincu de ma malchance.
-"Les humains sont une délicieuse nourriture, mais ils meurent beaucoup trop vite, ce n'est pas amusant du tout. Je bois du sang pour me nourrir et je choisis mes victimes sur le coup, cela n'a pas d'importance. Par contre quand j'ai envie de m'amuser... C'est là que la chasse commence ! Sais-tu que le sang d'un vampire est lui aussi très goûteux ? Je me suis dit que c'est beaucoup plus amusant de mordre un autre vampire plutôt qu'un simple humain ! Il ne mourra pas comme ça et se rétablira vite ! Tu ne trouves pas Aizen ?"
Il s'était penché sur moi tout en parlant, sa voix avait pris un ton aigu et ses yeux s'étaient agrandis. C'est là que j'avais compris que j'avais affaire à un fou, humain ou pas.
-"Quand je t'ai vu débarquer je t'ai tout de suite choisi ! Toi l'asiatique ! Toi qui hais le sang ! Toi qui hais les massacres et les vampires ! Je me suis dit que ça serait tellement drôle que tu en deviennes un ! Oh et bien sûr, ton sang me servira de dessert quotidiennement... Ce sera ma petite récompense pour t'avoir aidé à devenir membre de la plus grande race de l'univers ! Tu devrais être reconnaissant !
Mais comme je suis gentil, je vais quand même te laisser le choix. Tu peux choisir de mourir, ou accepter ton destin. Regarde, tu n'as qu'à boire ce verre, ferme juste les yeux et je le verserais dans ta bouche ! C'est simple non ?"

J'aurais voulu avoir la force de mourir... Mais j'étais trop lâche pour cela. La douleur qui me lancinait de partout et la fébrilité qui s'était emparée de moi à la vue du liquide rouge dans le verre avaient éliminé toute résistance. J'avais fermé les yeux et avalé le sang.

Les jours qui suivirent furent les mêmes. La douleur diminuait trop lentement à mon goût, j'étais toujours attaché et Karl me nourrissait plusieurs fois par jour tout en exprimant sa folie à haute voix. J'avais arrêté de lui répondre depuis longtemps... Il m'apprit rapidement les codes et lois du monde des vampires et je les enregistrais dans ma tête. Et au bout de quinze jours seulement, il me détacha.
Je ne me doutais pas que le pire était à venir. Il m'avait gentiment annoncé qu'à partir de maintenant j'étais autonome et qu'il allait arrêter de me nourrir. Il me lâcha dans la rue sans rien dire d'autre, une lueur totalement sadique brillant dans ses yeux.
Je compris vite le but de la sortie... Enfin, mon corps le comprit encore plus vite que mon esprit. C'était la première fois que je revoyais le monde humain en étant vampire... Au début j'avais encore l'impression d'être parmi eux et je me demandais un instant si tout cela n'avait été qu'un cauchemar !Mais la réalité me rattrapa bien vite. J'étais encore très faible, j'avais besoin de me nourrir presque constamment et je ne savais pas contrôler mon corps.
Je me rendis compte de l'horreur que j'étais devenu en voyant devant mes yeux ma propre victime, ma première victime.
Un clappement des mains retentit derrière moi. Je ressentis tout de suite la présence de Karl et me figeais sur place.
-"Bravo bravo... je n'en attendais pas moi de toi !" dit-il tout en s'approchant beaucoup trop de moi.
Il me collait presque et je sentais son souffle sur ma nuque.
-"Maintenant... N'oublie pas que tu es simplement un de mes jouets." dit-il avant de me mordre profondément.

Ce cirque se répéta pendant un temps indéfini. Mon esprit n'arrivant plus à suivre, j'avais presque perdu la notion du temps. Je ne faisais que tuer, boire du sang, et me faire boire mon sang. Je ne ressentais presque plus d'émotion.
Pourtant un jour, alors que je rentrais de ma "promenade-repas" habituelle, je ressentis une étrange impression en franchissant le seuil de la porte. Impression que je n'étais pas seul déjà, et puis impression ... de vide. Vide, car il n'était plus là. Lui, on maître. Enfin, il n'y avait plus qu'un corps sans tête à la place. Je regardais le cadavre sans réagir, la bouche grande ouverte.

-"Alors gamin, ça fait du bien d'être libre ?"
Je me retournais pour apercevoir deux hommes bien habillés. Des vampires eux aussi, je le sentais.
Ils m'expliquèrent que Karl avait tué un autre vampire dans une dispute et qu'il devait être mis à mort, emportèrent le corps et me souhaitèrent bonne journée, comme si rien ne s'était passé.

Je ne ressentis aucune tristesse. Ce fut comme si j'étais sorti de prison après un million d'années. Je ressentis d'abord une vague de liberté, puis une explosion de sentiments. Joie de ne plus voir son visage pervers et dégoûtant, joie de ne plus entendre sa folie, joie d'être enfin seul ! Et puis tristesse et douleur pour toutes les horreurs que j'avais faites. Le plus grand sentiment qui s'ancra en moi pour le reste de ma vie fut le regret. Regret de ne pas avoir choisi la mort depuis le début. Regret de devoir attendre celle-ci pour une durée indéterminée.


Métier : Garde du corps (Il travaille avec des humains. )
Affiliation : Aizen est plutôt indépendant sur les bords. Il préfère ne pas prendre part aux débats sur l'envahissement du pays et n'y accorde aucun intérêt. Mais si j'avais on l'obligeait à donner son avis, il pencherait plus du côté opposant.  Cependant, ce n'est pour autant qu'il ira se rebeller contre Dracula. Il a choisi de rester neutre autant que possible.

Ambitions & Réflexion

Taille : 1m75
Corpulence :Maigre
Cheveux :Bleu-gris, long et souvent attachés en queue de cheval.
Yeux : Droite : Bleus
Signe(s) Distinctif(s) : Aizen ne possède rien de particulier.
Style Vestimentaire : A part ses chaînes qui pendent à son pantalon et son long manteau noir, il s'habille de façon tout à fait classique... Pantalon noir et chemise froissée.




Tous les jours les vitrines du centre marchand resplendissaient pleines de lumières et de décorations et rayonnantes par leurs couleurs, elle reflétaient le visage des curieux et des joyeux passants.
Aujourd'hui, ce n'était pas un curieux qui se reflétait sur la vitre, mais une ombre flageolante se balançant au gré du vent. Et même si elle semblait si fragile, elle était aussi ancrée au sol et comme incapable de s'en décoller.
Il n'y avait plus aucune lumière et les couleurs étaient parties avec l'arrivée du mauvais temps. Un jeune homme s'abritait du mieux qu'il pouvait sous la sous-pente d'une boutique fermée. Il laissait la forte brise le secouer sans pour autant tituber ou bouger d'un pied. Il gardait ses mains dans les poches de son grand manteau noir et regardait son propre reflet dans la vitre, sans dire un mot.
Sa carrure n'était pas imposante et ce n'est pas sa taille moyenne ni son dos courbé à cause du vent qui auraient pu faire penser à quelqu'un de dangereux.
C'était plus le personnage en lui-même, sa façon d'être, son aura et son regard qui refroidissaient les alentours...
Regard quand en disait pourtant si long sur l'homme en question...
On pouvait y lire si peu d'émotion au premier abord, mais pourtant tellement de sentiments bouillonnaient sans cesse en lui, bien qu'il ne les laissa que rarement sortir. Cela faisait si longtemps qu'il s'était renfermé sur lui-même qu'il s'en était presque transformé en pierre. Il était aussi bavard qu'une tombe et de mauvaise compagnie...
Et pourtant, quelque chose indiquait qu'il y avait encore de la vie à l'intérieur de cette carcasse. C'est cette lueur étrange qui brille constamment dans ses pupilles, même si elle ne se remarque pas tout de suite. Elle révèle la vraie nature de notre homme, qui derrière son image de solitaire glacial cache aussi une soif inquiétante et un mélange émouvant de tristesse et de mélancolie.
Aizen est un monstre à ses propres yeux et fait tout ce qui est possible pour éviter de le devenir encore plus...



Le Sang de mon Sang

Aizen n'est pas un vampire très puissant en soi... Tout d'abord parce qu'il est assez "jeune" comparé à d'autres, il n'a pas encore assez d'expérience. Et ensuite, parce qu'il ne cherche pas forcement à vouloir être le plus puissant. Survivre avec ses capacités actuelles lui suffit. Il a l'habitude d'éviter les démons ou le sorciers et ne fréquente pas trop souvent d'autres vampires.
Les humains le prennent pour un homme très fort et il se sert de cela pour travailler.


Même si son créateur est mort car il avait enfreint la loi, Aizen le déteste encore aujourd'hui. C'est sa faute s'il est devenu un monstre, c'est sa faute s'il est obligé de boire du sang pour se nourrir, c'est sa faute s'il n'a pas une vie normale. Il regrette amèrement de ne pas être mort et voudrais ne jamais avoir rencontré Karl.
Depuis, il a rencontré plusieurs sortes de vampires et il ne supporte pas ceux qui, comme son ancien créateur, s'amusent avec les sentiments et des autres, mentent et détruisent pour leur bon plaisir.


Revenir en haut Aller en bas
Aizen VanHelsy

avatar

Messages : 71

Fiche Informative
Sexe: Masculin
Type: Inconnu / Neutre
Réputation:
20/1000  (20/1000)

MessageSujet: Re: VANHELSY Aizen   Lun 8 Déc - 19:19

En cours / Terminés

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom


Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom
Petit résumé.

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom
Petit résumé.

Date RP :
Titre RP - Feat. Nom & Prénom
Petit résumé.




Prénoms & Nom
Décrivez ici la nature du lien, les tenants et les aboutissants de la relation.


Prénoms & Nom
Décrivez ici la nature du lien, les tenants et les aboutissants de la relation.


Prénoms & Nom
Décrivez ici la nature du lien, les tenants et les aboutissants de la relation.


Prénoms & Nom
Décrivez ici la nature du lien, les tenants et les aboutissants de la relation.


And I find it kinda funny | I find it kinda sad
The dreams in which I'm dying | Are the best I've ever had



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
VANHELSY Aizen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perfidie a un nom : Ryuujaaku D. Aizen - [100%]
» F.R Kuchiki Byakuya
» Kurosaki Ichigo
» Convocation [ft. Hattori Aizen]
» [Quête] Un nouveau pagne (ft Aizen)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omenirea Nemuritori ::  :: Les Personnages :: Fiches de Suivi-
Sauter vers: