Partagez | 
 

 Tasunka Lakota

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tasunka Lakota

avatar

Messages : 1

MessageSujet: Tasunka Lakota   Lun 23 Jan - 15:53

Ma vie, mon histoire

LAKOTA
Tasunka

Démon
599 ans
Gémeaux
Mâle
Né en Amérique
Stockholm

Feat.Connor Kenway Inconnue.
30 Juin 1355 – Zone Orientale de l'actuel Dakota du sud


Petit matin dans le campement de la famille Lakota. Les aînés ravivent le feu, qui n'a pas résisté aux vent violent qui a soufflé toute la nuit, menaçant les tentes pointues, couvertes de peaux de bêtes, de s'envoler. La fratrie démoniaque est presque au complet, seuls deux d'entre eux n'ont pas pu revenir sur terre à temps. Tous sont mats de peau, et parlent à voix basse, laissant les bourrasques couvrir leurs paroles, jusqu'à ce qu'un cri perce le bruit de la tempête qui s'approche. Puis un autre, encore un, et cela ne s'arrête plus.

Dans la tente de leurs parents, le père caresse les longs cheveux noirs de sa femme et l'encourage à grand renfort de paroles aimantes. Ce n'est pas la première fois que la scène se joue, ce ne sera certainement pas la dernière non plus, mais l'habitude n'enlève rien à la douleur d'un accouchement.  L'une des deux sœur aînées de la famille Lakota assiste sa mère, et, quelques dizaines de minutes plus tard, une petite bourrasque de vent fait claquer la porte de tissu de la tente.

Dans les bras de la mère, un imposant bébé aux prunelles dorées  braille à s'en écorcher les poumons.

Il s'appellera Tasunka.

¤

Avril 1370 – Sud de l'actuelle Arizona

Tasunka a 15 ans. Il est déjà très grand et bâti comme un jeune taureau. Cela fait une dizaine d'années qu'il a été placé sous la tutelle de l'un de ses frères aînés, Yälrock. Tasunka est jeune, vif, très vif. Trop vif sans doute, puisque, alors qu'il s'amuse à faire voler un troupeau de bisons dans une jolie spirale, son grand frère l'assomme en lui claquant les mains sur les deux oreilles. Tasunka tourne de l’œil tandis que les bovins chutent au sol dans un concert disgracieux de craquements et de beuglements.

Le jeune démon se réveille quelques minutes plus tard, et se frotte l'arrière de la tête devant le  désolant charnier de bêtes qui s'étale sous ses yeux. Lorsque que Yälrock lui pose une main sur l'épaule, l'adolescent lui réponds en lui envoyant son poing dans le menton, puis son genou dans le ventre.

« Je ne leur faisais pas de mal ! Tu les as tués ! »

¤

Mars 1454 – Actuelle Colombie

Le campement Lakota s'est établi depuis une petite semaine, et la fratrie s'est réunie, comme à chaque nouvelle naissance, vivant en sédentaire jusqu'à ce qu'un nouveau petit démon ne voie le jour. Assit en tailleur près du feu qu'il peine à entretenir, Tasunka tend l'oreille, il écoute. Ce ne sont pas les plaintes de sa mère qui retiennent son attention. C'est le bruit du vent, ce souffle dont il n'est aujourd'hui pas à l'origine, et qui fait parvenir à ses oreilles les bruissements secs de plantes qui n'étaient pourtant pas asséchées quelques minutes plus tôt. Le ciel s'assombrit en quelques minutes, et, lorsqu'il lève le nez vers les gros nuages noirs, Tasunka reçoit une grosse goutte sur le nez.

Le cri d'un être qu'il ne connaît pas encore lui percute les oreilles, une averse violente se déclenche juste au dessus du camp, et Tasunka se précipite à l'intérieur de la tente parentale, suivit de ses frères et sœurs. Son cœur bondit dans sa poitrine lorsqu'il voit le petit être s’époumoner contre le giron de sa mère.

Tasunka n'est plus le petit dernier de la famille.

Son père lui fait signe d'approcher, et c'est à pas feutrés que le dompteur de tornades s'avance pour s'agenouiller devant la petite créature fripée. Il le fixe, approche son visage du nouveau-né, et le tamponne doucement, avec mille précaution pour ne pas lui faire mal, avec une serviette mouillée qui s'assèche immédiatement. Ses yeux s’agrandissent alors qu'il comprends l'origine de l'averse sans précédent qui s’abat encore sur leur campement, et il grimace en sentant son cuir chevelu être malmené.

Le poing du petit Neil s'est refermé sur l'une de ses longues mèches de cheveux bruns.

Il ne le quittera plus.

¤

Septembre 1463 – Pérou

Il fait chaud. Terriblement chaud. Le temps est lourd, l'atmosphère écrasante, et Tasunka git au sol, affalé sur un océan de coussins, bras et jambes écartés pour minimiser au maximum la retenue de chaleur corporelle. Cela fait maintenant cinq ans qu'il vit dans cette cité Inca : les habitants l'ont pris pour Ehecalt, dieu du vent, alors qu'il s'amusait sur la plage à manipuler plusieurs tornades miniatures. Lorsque les hommes se sont écrasés au sol devant lui, posant leurs fronts dans le sable doré en le suppliant de rester à leurs cotés pour un millénaire ou deux, Tasunka à accepté, tout simplement. Après tout...

Pourquoi pas ?

C'est pour cela qu'aujourd'hui, Tasunka se trouve dans un temple pyramidal, calme et doré... Avec une petite tête de gamin qui somnole sur son biceps. Neil, son petit frère dont il a refusé de se séparer, est tranquille, il vient de se gaver de bouillie de maïs au miel, et dors la bouche entrouverte. Tasunka regarde le filet de bave lui couler du coin des lèvres... Puis sur la joue... Puis, indubitablement, sur son bras. Le plus vieux des deux démons l'observe un peu, avant de passer une grande mains dans les cheveux du plus jeune. Et puis il décide de piquer un petit somme lui aussi, et il ferme les yeux...

… Jusqu'à ce qu'un prêtre ne vienne le chercher en panique.

Neil n'est plus sur son bras. Il n'est même plus dans le temple.

Aux paroles plaintives et affolées de l'inca, Tasunka comprends que Neil à asséché tout un champs de cultures de maïs. D'un bond, il se relève, vêtu d'un long pagne brodé et d'un lourd collier d'or, et c'est au pas de course qu'il se précipite vers l'endroit que lui désigne le prêtre.

Par chance, Neil n'a jamais tourné son pouvoir contre lui.

¤

Min. 400 mots.

Métier : Trappeur, chasseur, bucheron. Fait des combats de boxe illégaux quand il a besoin de se défouler renflouer la cagnotte.
Affiliation : Pro-sorciers. Parce que sans sorcier, plus de passage pour quitter l'autre-monde.

Ambitions & Réflexion

Taille :1m96
Corpulence :Gros balèze, Tasunka à une ossature lourde, recouverte d'une épaisse couche de muscles aux volumes immanquables. Des épaules très larges, des articulations solides, son corps peut faire office de muraille protectrice comme de bulldozer destructeur.
Cheveux :Crinière brune cendrée aux mèches irrégulières, qui lui tombe au épaules. Celui qui y plongera son nez y trouvera sans doute l'odeur sauvage des plaines sous l'orage. Car c'est ce qui émane de Tasunka : l'odeur des tempêtes.
Yeux :Bruns/Mordorés
Signe(s) Distinctif(s) : Mis à part son allure générale très imposante, rien de notable chez Tasunka, lorsqu'il n'utilise pas ses pouvoirs.
Style Vestimentaire :Tasunka s'habille avec ce qu'il trouve, et, au vu de sa carrure, il ne se permets pas de faire le difficile. Se balader tout nu lui conviendrait parfaitement bien, mais il a vite compris que la civilisation européenne était assez complexée. Question de climat, également... Les humains sont de petites créatures frileuses. Alors, Tasunka à apprit à utiliser ses dix doigts et à transformer les matières premières pour se couvrir. Il utilise peaux tannées, fourrures, plumes, tissus... Il assemble le tout à grands renforts de fils et de grosses aiguilles. Ce qui lui donne une allure loufoque de trappeur ou de sauvage... Oh, attendez... C'est exactement ce qu'il est !
Apparence Démoniaque :Tasunka à une forme démoniaque assez peu spectaculaire. Le blanc de ses yeux vire au noir, et de nombreuses signes apparaissent sur sa peau. Rouges et agressifs, ceux-ci lui mangent tout le corps, des pieds à la tête.

Décrivez ici le Caractère de votre Personnage.
Min. 150 mots.



Mes pouvoirs

Ehecatl, dieu du vent. un charmant petit surnom qu'il a porté pendant des décennies, lorsqu'il vivait au Pérou. Tasunka est un démon des tempêtes. Il a une forte emprise sur le vent, qu'il peut manier de façon à vous faire décoller du sol, ou simplement pour vous coller une gifle sans avoir besoin de vous toucher. Certains mages se sont plains de s'être fait découper leurs vêtements par les lames d'air de Tasunka... "Juste pour le plaisir de sceller le bon accomplissement de notre contract, à plus, Magus !". Manipuler le vent, c'est son "petit pouvoir", une miniaturisation qui découle de sa réelle compétence, et qu'il peut utiliser au quotidien sans grande incidence sur son environnement.

Car le pouvoir complet de Tasunka est... Quelque peu encombrant.

Totem des tempêtes : un Tasunka en pleine forme est capable de déclencher un orage ou une tornade... Ou un ouragan. Au meilleur de sa forme, avec une bonne dose de motivation, il est capable de générer des rafales pouvant monter jusqu'à 400km. Imaginez les dégâts d'une lame de d'air propulsée à 400km/h sur un champ de bataille... Tasunka appelle affectueusement cette technique "la grande faucheuse".

Malgré la puissance de ce pouvoir, il reste assez peu maniable, et très destructeur. Tasunka ne l'utilise que très rarement, se contentant de manipulations venteuses moins spectaculaires, mais plus chirurgicales.

Au quotidien, Tasunka n'a pas de scrupules à abuser de la manipulation du vent. A petite dose, pour pimenter ses journées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tasunka Lakota
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obera Cryinghawk

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omenirea Nemuritori ::  :: Les Personnages :: Présentations-
Sauter vers: