Partagez | 
 

 BURROUGHS Niles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alrunea

avatar

Messages : 59

Fiche Informative
Sexe: Féminin
Type: Démon sous Contract
Réputation:
600/1000  (600/1000)

MessageSujet: BURROUGHS Niles   Dim 6 Nov - 21:23

Ma vie, mon histoire

Burroughs
Niles

Humain
24 ans
Cancer
Masculin
Suédois
Dans une forêt près de Stockholm

Feat. Flynn, Shin Megami Tensei IV.
À l'origine, un escroc londonien s'occupait de faire son beurre sur la crédulité de ses victimes. Cet escroc se dénommait Henry Burroughs, et son surnom, "The great scammer", faisait grimacer tous ceux qui avaient eu vent des prouesses qu'il avait accompli pour obtenir de l'argent par des biais assez peu recommandables. C'est alors que ce dernier eut vent d'une rivale : son surnom d'arnaqueuse était "Lady misfortune". Elle était très vite montée en renommée, et rapidement ils décidèrent mutuellement de se rencontrer dans un tripot après avoir réussi à communiquer par lettre postale. De cette rencontre naquit une véritable union, un couple d'escrocs redoutables.

Malheureusement pour eux, des pratiques aussi nébuleuses finissent toujours par attirer les plus mauvaises des attentions. Ainsi alors que leur jeune fils Niles était né et tout juste âgé de quelques années, ils furent retrouvés par l'une de leurs victimes, un très riche aristocrate sympathisant de l'empire britannique. Ce dernier s'arrangea pour que la traduction en justice soit rapide, vindicative et sans aucune porte de sortie : la prison pour les deux, sans possibilité de négociation. Pire encore, ils furent jugés inaptes à être des parents convenables et virent ainsi la garde de leur enfant retirée.

Fort heureusement pour eux, quelques magouilles désespérées mais réussies plus tard, ils purent influencer le choix de sa famille adoptive avant d'être définitivement mis en cage. C'est ainsi que Niles fut adopté par un ami de ses parents à l'âge tout juste de 4 ans. Ce dernier était la seule personne de confiance qui pouvait se charger de son éducation, et il représentait un bon choix pour une autre raison : ce dernier était sur le point de déménager en Suède, et un nouveau pays au sein duquel le jeune Niles n'aurait pas à souffrir de la réputation abominable de ses parents n'était pas de refus.

Son enfance se fit alors en Suède, bien qu'il aie quelques très vagues souvenirs de l'Angleterre et de ses parents. Le début de sa vie fut assez tranquille, vivant dans un petit village suédois, élevé par Bryan, le fameux ami qui avait accepté de l'adopter. Bryan était quelqu'un d'assez gentil, qui s'assurait qu'il puisse grandir dans des conditions saines, bien que ses moyens ne soient que corrects. Il ne roulait pas sur l'or, et ça pouvait se faire ressentir par Niles parfois.

Cependant, Bryan était aussi un ancien éclaireur de l'armée britannique. Il avait servi au sein d'un régiment et, bien que n'ayant pas spécialement vécu de batailles épiques ou de faits d'armes dignes de romances extraordinaires, il avait bien une pleine tripotée d'anecdotes et de babioles qu'il avait conservé de cette époque. Mais surtout, il put en profiter pour complémenter l'éducation de son jeune fils adoptif en lui faisant faire des exercices physiques, pour qu'il travaille ses muscles et sa souplesse. Bien qu'il se soit montré parfois un peu dur avec lui, Niles lui est éternellement redevable pour tout ce qu'il a pu lui apprendre.

Ainsi, malgré les potentiels problèmes qu'il peut y avoir lorsqu'un élève est le seul étranger de sa classe, Niles n'eut pas trop de problèmes. Il était agile, et même si ce n'était pas une montagne de muscles, il savait bien se défendre contre les gens de son âge. Même s'il n'était pas extrêmement populaire, il n'était pas non plus exclu ou spécialement harcelé. Tout se déroulait pour lui dans une certaine forme de calme. Mais surtout, ceux qui cherchaient à lui jouer des tours finissaient souvent par le regretter. Car Niles apprenait d'autres petits tours de passe-passe de Bryan : quand il était encore assez jeune, il apprenait le pickpocket, ou encore comment pouvoir fuir rapidement et disparaître de la vue de tous dans un milieu urbain ou champêtre... Et quand il était adolescent, il apprenait à crocheter des cadenas et des serrures de portes, prenait des cours de gymnastique pour ensuite se mettre au parkour, comment imiter une signature ou un tampon-encreur...

En bref, Bryan avait beau ne pas se servir de son savoir pour son profit personnel, il estimait que ce genre de chose était plus utile à savoir dans la vie que beaucoup d'autres choses. Et même s'il conseillait à Niles de ne jamais en abuser, il n'arrêtait pas de lui apprendre pour autant.

Lorsqu'il eut fini ses études, Bryan décida alors de lui raconter la vérité sur ses parents. Qu'ils étaient en prison, et que leur condition était impossible à négocier. Qu'ils lui avaient fait confiance pour bien s'occuper de lui, et qu'il le voyait aujourd'hui comme son propre fils. Évidemment, Niles le prit parfaitement bien, ayant passé la quasi-totalité de sa vie avec cet homme qu'il considérait comme son père. En guise de cadeau, il reçut l'un des biens les plus précieux de Bryan : son ancien uniforme d'éclaireur, adapté pour le camouflage en milieu urbain et modifié par ses soins depuis sa sortie de l'armée.

Le plus dur pour lui fut de s'adapter à une autre vie que celle du village où il vivait. Ici, on aurait dit que tout le monde était bloqué une bonne décennie en arrière, et le fait de découvrir une métropole lui fit un véritable choc. Bryan l'avait prévenu, mais lorsqu'il décida de chercher un petit boulot, il préféra éviter toute cette nouveauté assez disgracieuse. Finalement, il décida de vivre comme il le savait le mieux : en volant et en récupérant. Parfois, les gens jetaient de véritables trésors, et d'autres fois, ils s'asseyaient sur de l'or en barre sans jamais l'utiliser. Bien sûr, il était si subtil que parfois, on ne le voyait même pas arriver ou repartir, discret tel une ombre et prenant soin de ne pas trop attirer l'attention en commettant de trop gros larcins. En revanche, il se fit rapidement un petit magot qui, au fil des années, lui permit de quitter la demeure de Bryan pour ne plus avoir à vivre à sa charge et acheter un chalet dans un bois suffisamment proche de Stockholm pour lui permettre de travailler efficacement, mais suffisamment éloigné pour être en paix.

Pour dépenser le moins possible et avoir le moins de comptes à rendre, il décida de mettre ce que Bryan lui avait apprit à profit : il entretient ainsi un potager, utilise un puits et un récupérateur d'eau de pluie pour ne pas avoir à faire venir l'eau de la ville, se chauffe au bois, et les seuls appareils électriques de sa maison fonctionnent grâce à des batteries qu'il charge grâce à de l'électricité détournée d'une ligne proche. Même sa cuisinière fonctionne avec des bonbonnes de gaz... Ainsi, il peut vivre en autarcie et rester tranquille en permanence, gérant son train de vie éloigné d'un côté et sa vie de voleur-récupérateur d'un autre.

Évidemment, il restait la question des fameux vampires. Niles connaissait évidemment leur existence, et il s'estimait heureux de n'en avoir croisé aucun. À vrai dire, une partie de sa méfiance à la limite de la paranoïa était due à la possibilité qu'il en croise un jour. Que feraient-ils ? L'un d'eux boirait-il son sang ? Serait-il simplement un être inférieur et une cible ? L'inconnu le rendait nerveux, et il préférait redoubler de prudence et de vigilance pour ne pas avoir à en croiser. Cependant, ces derniers étaient également une véritable fascination... Une autre race ne le laissait pas indifférent, et sa curiosité un peu naïve pourrait le trahir, un jour.

Métier : Chômeur (officieusement, il fait de la récupération et de la vente d'occasion... Et également du vol)
Affiliation : Indépendant

Ambitions & Réflexion

Taille : 1m81
Corpulence : Élancée mais athlétique
Cheveux : Bruns
Yeux : Verts
Signe(s) Distinctif(s) : Aucun
Style Vestimentaire : Niles porte une tenue confortable proche du corps, un poil vieillotte, semblant être une sorte d'uniforme d'éclaireur militaire britannique datant déjà de plusieurs années, rénové et modifié pour convenir à ses besoins personnels. Il a toujours plein de sacoches à sa ceinture pour transporter de tout et n'importe-quoi, ainsi qu'un sac à dos et une paire de rangers. Du point de vue de quelqu'un d'extérieur, autant dire qu'il donne une impression... originale, la plupart du temps. Un dernier détail important est un fourreau rigide dissimulé sur le côté arrière-droit de son uniforme, au niveau de la ceinture, contenant un couteau de combat parfaitement entretenu.

L'adjectif correspondant le plus à Niles est sans le moindre doute "méfiant". Habitué à la vie à la campagne dans des conditions qui ont probablement 20 à 30 ans de retard sur la technologie et les façons de penser actuelles, il a un peu de mal à s'adapter à la modernisation brutale qu'il pourrait subir. Mais derrière cette peur se cache une curiosité qu'il peine à assumer, une qui l'incite à s'intéresser à ce monde moderne qu'il a évité pendant si longtemps. Cette dualité le rend souvent difficile à comprendre, et encore plus à aborder. D'un côté, il voit le monde civilisé comme un danger qui pourrait le compromettre, mais de l'autre, il le voit aussi comme quelque-chose d'intrigant, mystérieux et si passionnant.

Son esprit est celui de quelqu'un de pensif, à l'écoute mais surtout nerveux et toujours sur ses gardes. Il ne fait pas aisément confiance à qui que ce soit et se retrouve souvent à préférer la fuite à la discussion. En revanche, ce point peut être aisément contrebalancé par un aspect de sa personnalité qui le rend potentiellement plus prévisible : sa naïveté. Bien qu'il ne soit pas non plus excessivement crédule, une certaine candeur en lui peut lui inspirer une certaine crédulité si suffisamment d'éloquence vient étayer le dialogue.

Ce qui n'aide sûrement pas, c'est la culture assez vieillotte de Niles. Il n'est pas du genre à avoir vraiment suivi le progrès qui s'est installé depuis ces dernières années. Cependant, il en reste extrêmement débrouillard. Il est capables de s'en sortir dans beaucoup de situations où d'autres se sentiraient perdus et désemparés, simplement grâce à son instinct et tout ce qu'il a apprit de son père adoptif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
BURROUGHS Niles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CYCLE DE PELLUCIDAR/ E.R BURROUGHS
» TARZAN/ E.R BURROUGHS
» Règles du magasinage pour un jour de pluie ; Niles Burroughs
» Ryan et Niles : On doit parler !
» Mina et Niles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Omenirea Nemuritori ::  :: Les Personnages :: Fiches de Suivi-
Sauter vers: